24 mars 2005

UNE TRADITION ANCESTRALE 

Depuis plus de trois siècles, le rhum n'a cessé de répandre son arôme sur nos îles. Il a alimenté des batailles, déchaîné les passions, il a fait pleurer les hommes, et il en a fait rire aux larmes. Il est tradition, culte et mémoire. On comprend alors mieux qu'il ait ce goût velouté de vérité, enrichi d'un arôme naturel qui le classe au rang des plus grands alcools. Fabriqué dans la plus noble tradition, avec le respect qu'il mérite, le rhum DAMOISEAU est à la hauteur des hommes qui, chaque jour, s'efforcent de le faire vivre avec passion

L'ART DE LA COUPE
La coupe s'effectue entre février et juin pour les usines à sucre et toute l'année pour les distilleries. Coupée à la main, sans être brûlée, la canne garde toute sa richesse et sa saveur. Le coupeur sait qu'il faut sectionner la tige le plus près possible du sol. Pour ce faire, il utilise son coupe-coupe et élimine ensuite le sommet de la tige. La récolte s'effectue une fois par an, après maturation d'une année.

UN SAVOIR-FAIRE
A la distillerie, la canne coupée passe dans le hachoir. Les menus morceaux imbibés d'eau passent ensuite dans 3 moulins où le jus est extrait. Après filtration ce jus fermentera environ 36 heures dans les cuves. Après quoi commence le processus de distillation. Le vésou (jus fermenté) est chauffé, l'alcool passe en phase gazeuse, puis est reliquéfié par des condenseurs. Le produit de cette distillation est appelé rhum blanc agricole. Après vieillissement en fûts de chêne de minimum trois ans, il peut obtenir l'appelation de "rhum vieux" et aura alors une couleur ambrée et un arôme exceptionnel qui en font une digestif digne des plus grands alcools.

Posté par stars à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur UNE TRADITION ANCESTRALE Depuis plus de trois

Nouveau commentaire